dictionnaire

Vision des animaux

Bien des expressions relatives à la vue sont associées au monde animal ; cela ne gage ni de faveur ni de misère, et mérite une petite recherche.

Quelques expressions apparaissent rapidement : oeil/regard de biche, oeil de veau/boeuf (à ne pas confondre avec l'oeil-de-boeuf), des yeux de merlan frit, un oeil de lynx que l'on opposera automatiquement à la myopie de la taupe.

Il apparaît que l'organe relié à la biche, dénote une technique de maquillage que l'on maîtrise avec le temps (comme beaucoup d'autres). Toutefois si l'on s'attarde on notera que l'image de l'animal et en particulier de son regard se révèle dans nombre de nos mythes. En l'occurence, l'image de Héra et celle d'Artémis retiennent notre attention ; en effet, comme beaucoup, ces déesses sont belles. Il ne saurait en être autrement de l'épouse de Zeus, déesse du foyer et de l'Amour.

Paperartist 2014 02 05 11 41 35

Avoir un regard de biche désigne un regard doux, maternel, aimant.

Etrangement, lorsqu'il s'agit du regard d'un amour naissant entre deux jeunes amants, l'expression consacrée sera : "un regard de merlan frit". A l'origine, au XVIème siècle on préférait la "carpe frite", les goûts évoluant, le poisson se mua... Il s'agit de remarquer l'absence totale de raison dans un tel regard, pour concéder que celui du poisson et a fortiori du merlan demeure le plus ressemblant.

Très proche : "le regard de veau" ; titre insultant pour ceux qui n'ont pas conscience de la vacuité du regard qu'ils renvoient. On emploiera avec plus de discernement le "regard de boeuf" ; être majeur et vacciné semble être les prérogatives nécessaires à l'obtention du titre ; de plus, afficher une réelle stupidité permet à coup sûr d'en garder la faveur. Au niveau de l'orthographe, il ne faut pas confondre avec "l'oeil-de-boeuf" (utilisation de traits d'union) terme architectural qui désigne une lucarne, une petite fenêtre ovale présente en façade.

Quant à la taupe, sa myopie ne saurait être une légende puisque ses yeux sont quasiment inexistants. En cela elle s'oppose en tout au Lynx.

Le noble animal... Ce n'est pas son regard perçant qui lui assure l'immortalité grâce à l'expression "oeil de Lynx" (expression attestée depuis 1220) pour désigner une vue exceptionnelle. En effet, dans le règne animal, l'aigle est celui que nous devons le plus envier : vision puissante et précise, de loin comme de près... Ici, c'est dans l'étymologie même que l'on doit rechercher :vient du grec "leussô" qui signifie "voir", mais également de "leukos" signifiant "blanc" ; on le rapproche du latin "luceo" traduit par "luire" et "lux" désignant "la lumière". Ainsi l'origine de ses mots est en relation avec l'éclat des yeux du lynx. 

Paperartist 2014 02 04 17 50 34

Ces yeux ont tant impressionné les anciens, qu'un des 56 argonautes se nommait : Lugkeus/Lyncée, doté d'une vision traversant murs et roches. Dans la mythologie celte, un dieu : Lug, était associé à cet animal ; son visage irradiait tant que nul ne pouvait en supporter la vue.

Battre comme plâtre

Gypse1

Le plâtre est une poudre blanche issue du gypse que l'on gâche pour obtenir une poudre qui durcit en séchant.

Cette expression attestée depuis le XVème siècle. Par glissement on assimile l'action artisanale à la violence : il fallait semble-t-il frapper avec beaucoup de violence sur la pierre afin d'obtenir le plâtre....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

"Là où le discours en reste aux mots,

la parole engage le corps" (J.Lecoq)

Bienvenue sur mon site. 

En tant qu'écrivain public, je vous propose ma plume pour vos travaux d'écriture, ainsi qu'un partage de mon intérêt pour la langue française et la littérature en général. Je vous soumets également quelques références "papier" ainsi que des sites qui peuvent vous aider au quotidien.

J'espère que vous trouverez la ou les réponses qui vous ont amené jusqu'ici.

N'hésitez pas à proposer des améliorations possibles et à me contacter pour vos travaux d'écriture, qu'il s'agisse de corrections ou de créations.

"Parler est un besoin, écouter est un art "

(Goethe)

×