Pleurer comme...

Expression riche... On pleure "à chaudes larmes, comme une Madeleine, comme une fontaine", moins prosaïquement : "comme une vache, comme un veau"...

En tout cas, le syntagme signifie pleurer abondamment, sans interruption et avec grand bruit. Il s'agit peut être pour la comparaison aux bovidés, des gémissements constants (l'animal ne pleure pas toutes les larmes de son corps... pas une seule d'ailleurs) lors du sevrage du veau très attaché à sa mère.

Etymologiquement issu du latin "plorare", "pleurer" est utilisé pour "se plaindre, pousser des cris de douleur", il se distingue du latin "lacrimare" désignant : "verser des larmes". Il est alors très vite concurrencé par des verbes tels : "crier, brailler, braire". 

Le sens physique de "répandre des larmes" a suscité à partir du 16ème siècle plusieurs locutions par comparaison :

1532 : ... une vache ; 1648 : ...  un veau ; 1733(ou1773) : ... une Madeleine

Cette denière expression remplace une locution existant depuis 1223 : "faire la Madeleine". Dans les deux cas il s'agit bien-sûr d'une allusion à la pécheresse repentante de l'Evangile.

étymologie

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

"Là où le discours en reste aux mots,

la parole engage le corps" (J.Lecoq)

Bienvenue sur mon site. 

En tant qu'écrivain public, je vous propose ma plume pour vos travaux d'écriture, ainsi qu'un partage de mon intérêt pour la langue française et la littérature en général. Je vous soumets également quelques références "papier" ainsi que des sites qui peuvent vous aider au quotidien.

J'espère que vous trouverez la ou les réponses qui vous ont amené jusqu'ici.

N'hésitez pas à proposer des améliorations possibles et à me contacter pour vos travaux d'écriture, qu'il s'agisse de corrections ou de créations.

"Parler est un besoin, écouter est un art "

(Goethe)

×