Coups de coeur...

Classiques ou contemporains, lecture et relecture pour notre plus grand bonheur

RENAUD, le poète loubard

Renaud

"A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, et regarder les gens tant qu'y en a // Te parler du bon temps qu'est mort et qui r'viendra, en serrant dans ma main tes p'tits doigts...."

Un long frisson s'installe.... Des souvenirs enfouis depuis 30 ans ressurgissent.... Le regret d'attendre en vain le prochain album, le prochain single. Parce que c'est cela, si certains s'abreuvent des peoples magazines, d'autres ne voient en eux que des juke-box... Ceux qui nous font rêver sont pourtant de sang/timents.

Les chansons de Renaud nous portent, et revêtent cette universalité qui les vouent à l'atemporalité.

Mistral gagnant, Manu, C'est Quand qu'on va où, Il pleut., Pierrot.. Enumérer tous les titres qui revivent dès la première note, tient du challenge.

La bande a renaud1

En elles, une nostalgie douce, la présence d'un sourire, la tendresse de l'humour, et, si les regrets peuvent poindre, la colère demeure contenue. Les mélodies nous emportent, nous abîment. On se retrouve seul avec Renaud. Une tristesse partagée. Quelques amers constats. Tout est ballade,... on se promène sur le tempo de la mélancolie, de l'espoir. Sur tous les rythmes.

Chaque texte est un moment en soi, avec lui. La Bande à Renaud nous invite aux souvenirs pour les uns, à la decouverte pour les plus jeunes. Un appel du peuple au Docteur Renaud.

 La bande a renaud 2

La confrérie des mutilés

L'imagination puise sa source dans le réel.

Pour le meilleur et pour le pire

Confrerie des mutiles

Ames sensibles s'abstenir... Vraiment. Si l'humour noir vous est une lanue étrangère : passez votre chemin

Ici, siègent les plus horribles folies

Un détective presque manchot, suit à un accident, se voit confier l'enquête d'un meurtre commis au sein d'une confrérie dont la valeur humaine et le lien hiérarchique paraît par les mutilations volontaires et conséquentes des membres (tant de la secte que du corps)

Le décor est posé. Sur le ton du cynisme certes, on ne peut toutefois que se souvenir du grand classique :

Bete qui sommeille

 La bête qui sommeille .... Dans l'Amérique des années 30... Suite au viol d'une jeune blanche, un noir est torturé par tout un village

Déjà, la dénonciation d'une forme de folie qui se fascine dans les actes de cruauté. 

Ce thème, on le retrouve dans :

Mangez le teule

Ici également l'histoire est l'Histoire... En France cette fois

Nous avons tous nos démons

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

"Là où le discours en reste aux mots,

la parole engage le corps" (J.Lecoq)

Bienvenue sur mon site. 

En tant qu'écrivain public, je vous propose ma plume pour vos travaux d'écriture, ainsi qu'un partage de mon intérêt pour la langue française et la littérature en général. Je vous soumets également quelques références "papier" ainsi que des sites qui peuvent vous aider au quotidien.

J'espère que vous trouverez la ou les réponses qui vous ont amené jusqu'ici.

N'hésitez pas à proposer des améliorations possibles et à me contacter pour vos travaux d'écriture, qu'il s'agisse de corrections ou de créations.

"Parler est un besoin, écouter est un art "

(Goethe)

×