Le français, une langue vivante

Consciente de la difficulté de vivre de sa plume, je ne voudrais nullement m'octroyer les propos tenus ci-après, c'est pourquoi je prends une claire distanciation avec l'énoncé grâce aux guillemets, et garde sous le sceau du secret leurs auteurs. Si une personne X, ou Y, voire même peut-être Z, souhaite absolument revendiquer lesdits propos, je le ferai avec grand plaisir.

  • le 27/11/2013 : dans l'intention noble de noter mon mécontentement quant au comportement d'un jeune de 3°, je ramasse son carnet de liaison et découvre : "lance des boulettes en cours", je retiens un sourire de satisfaction en constatant que même au 21° siècle, les classiques demeurent... Je lui rappelle l'anecdote, et il me corrige pour signifier que le mot dans son carnet ne méritait pas une telle attention : "Euh... Non, en fait, c'était pas vraiment une boulette... elle était toute petite, on devrait plutôt parler de "boulettelette".... Allez garder votre sérieux face à un tel aplomb...
  • Avec une classe de quatrième, nous révisons les temps du passé. Question : Quel est le participe passé du verbe "vivre" ? Grand silence,.... une main se lève et une voix timide propose l'énoncé suivant : "je suis pas sûr, Madame, mais je crois bien que c'est : "vivi"...."
  • Il faut donc aborder le français avec bien plus d'humilité m'a-t-il semblé. Tentons le présent de l'indicatif, même classe, mais avec un verbe pi-è-ge : DIRE, 3ème du pluriel. Alors,... alors.... oui, vas-y et n'oublie pas d'épeler : "elles dite, d-i-t-e", bien bien bien.... qui corrige, oui ? "elles d-i-r-e-s".... On pourra fustiger à qui mieux mieux le portable et ses textos, ça, ça ne s'invente pas ; et on ne peut y déceler une quelconque faute d'orthographe ou de grammaire...
  • Dès la classe de CM1 - 8ème pour les plus jeunes d'entre nous-  on tente de transmettre la conjugaison du passé simple... Lors de la cinquième année de répétition de ce temps effroyable pour nos ados (ils n'en connaissent de plus abominables) nous obtenons pour le verbe CROIRE : "on croyut".... et oui... l'eûtes-vous cru ?

étymologie humour écriture hommage

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

"Là où le discours en reste aux mots,

la parole engage le corps" (J.Lecoq)

Bienvenue sur mon site. 

En tant qu'écrivain public, je vous propose ma plume pour vos travaux d'écriture, ainsi qu'un partage de mon intérêt pour la langue française et la littérature en général. Je vous soumets également quelques références "papier" ainsi que des sites qui peuvent vous aider au quotidien.

J'espère que vous trouverez la ou les réponses qui vous ont amené jusqu'ici.

N'hésitez pas à proposer des améliorations possibles et à me contacter pour vos travaux d'écriture, qu'il s'agisse de corrections ou de créations.

"Parler est un besoin, écouter est un art "

(Goethe)