Chien de....

Elistan d'Aleksandrovsch

Photo 5

Vends gentil Barzoï mâle de deux ans 1/2...


Voilà ma rencontre avec Elistan... Un chien étique sur la photo... Blanc et "roux"... Pas forcément les couleurs dont je rêve pour la robe d'un zoï mais bon... 
C'était tellement inconcevable pour moi de se débarrasser d'un lévrier, a fortiori d'un "zouzou"...Si jeune...


On y est allé... le 15 janvier 2012...


Au milieu d'une trentaine de chiens du Pérou 2 barzoïs : une femelle grise de 6 ans et Elistan... Y a pas, ces deux-là ils se calculaient pas...


Le Stan était presque éteint, tout juste si on le devinait... Pour sortir, il passait par les chatières... Pas sûr du tout qu'il réussisse encore de tel passage... 


Ce chien-là, il se demandait vraiment pourquoi il avait un corps aussi grand... A quoi donc pouvaient bien servir ces 77cm au garot ? Tous ces poils devenus jaunâtres à force de se laisser pisser dessus par ces... Sûr, il a dû s'en poser des questions existentielles canines...


Bref ce samedi, à 15h c'est la roue qui a tourné pour lui.
Ah oui ! Je ne venais pas pour l'emmener dans un palace où il mangerait du gibier au quotidien, se vautrerait au coin du feu et aurait son terrain de PVL avec lagomorphes en poils.... 
C'est vrai, j'avais pas du tout l'intention de le traîner dans des salons ou des expos, juste vivre un p'ti coup avec lui, et essayer de le rendre heureux.


Ce Zoï il a changé tout ce que je pensais de la race : jamais cru un lévrier si gentil...  J'ai découvert un chien qui obéit mais juste pour dire "ouais, moi aussi je t'aime maîtresse"...


Il y a un an on a atterri à Laferté. Pour moi, les courses, c'était comme les salons... Et là, ben non ma bonne dame. J'ai vu mon Stan s'éclater... Vivre un coup... Heureux de voir à quoi lui servait ce grand corps, ces pattes qui n'en finissaient pas...


On lui a même mis son pote le Beagle dans les pattes sur un parcours de PVL. Extraordinaire ! Magique !




Hier, pour voir, encore, toujours pour voir... parce qu'en fait il me manque plus de deux ans de vie avec ce chien, alors je cherche , j'observe, je découvre... Comme lui en fait...
Hier, quel cadeau il nous a fait... Pendant un an il a suivi les entraînements du Beagle pour la recherche au sang du gibier... Alors, j'ai voulu le tester, le sonder, le comprendre...
Ce chien, pendant un an, il a pas perdu une miette.
Ce Barzoï, chasseur des Steppes, chasseur à vue : il a mis son gigantesque pif au sol comme un vulgaire chien courant, comme les chiens qui travaillent au sang comme mon Beagle ou à la semelle comme mon Teckel...
Voir cette tête à ras du sol, qui perdait cette allure de noblesse dansante qui chasse...
Ah oui, on l'a remis trois fois sur le chemin, mais il l'a faite cette piste de 12h ....


Juste je voulais rendre hommage à ce chien qui a appris en regardant, en nous donnant sa confiance. Il a dû prendre sûr lui : passer devant moi. Jamais au non ! jamais il ne passe devant moi quand on se promène...


Bravo mon Stan !


Histoire de dire aussi que contrairement à toutes ces idées reçues : les lévriers ne sont pas des buses, ni des chiens de salon...

Photo 1


Tchao, le beau

vivre écriture hommage

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

"Là où le discours en reste aux mots,

la parole engage le corps" (J.Lecoq)

Bienvenue sur mon site. 

En tant qu'écrivain public, je vous propose ma plume pour vos travaux d'écriture, ainsi qu'un partage de mon intérêt pour la langue française et la littérature en général. Je vous soumets également quelques références "papier" ainsi que des sites qui peuvent vous aider au quotidien.

J'espère que vous trouverez la ou les réponses qui vous ont amené jusqu'ici.

N'hésitez pas à proposer des améliorations possibles et à me contacter pour vos travaux d'écriture, qu'il s'agisse de corrections ou de créations.

"Parler est un besoin, écouter est un art "

(Goethe)

×